L’histoire de cette maison est liée aux deux châteaux : Le vieux château de Fougères-sur-Bièvre du XVe s. et le château de la Boulas, datant du milieu du XIXe s.
          Elle appartient à notre famille depuis 3 générations, mais la construction est attesté dès le XIIe s. 
          Sur le cadastre napoléonien, elle se nommait «  le moulin du Gué » et aussi « le bout du pont » .

cadastre napoléonien de Fougères sur Bièvre

          Ce moulin à eau était lié au vieux château et a perdu sa fonction, lorsque la Bièvre a été détournée au milieu du XIXe s. pour alimenter la filature créée au vieux château.
          Mes grands-parents  se sont rencontrés au Château de la Boulas où ils étaient employés. André  était jardinier et Guillemette, lingère et cuisinière. A l’occasion de leur mariage, la baronne leur a permis de s’installer dans cette maison.
          André avait fait un grand potager derrière la maison. On peut voir la serre adossée au mur dans laquelle il faisait ses semis de légumes. Guillemette a laissé son livre de cuisine.
Mon grand-père sous la tonnelle

 « J’ai de bons souvenirs d’enfance dans ce jardin. C’est ma madeleine… »


          Dans une des chambres, j’ai affiché une partie de ma collection de cartes postales de Fougères sur Bièvre et notamment des vues prises … depuis le jardin de grand-père !

Thierry, le petit fils d’André et de Guillemette


Revenir au gîte Revenir au jardin